Soldes et écoresponsabilité : deux notions incompatibles ?

Tu n’as pas pu les rater, mercredi dernier sonnait officiellement le début des soldes. Un maillot de bain, une petite robe pour l’été, une crème solaire, c’est le rendez-vous tant attendu de l’été pour préparer son été et trouver des pépites à moindre coût ! Mais est-il possible de faire des soldes écoresponsables ?

Commençons par un petit point d’histoire :

La pratique de vendre au rabais des articles aurait été inventée dans les années 1830 à Paris mais c’est bien en 1866, que Jules Jaluzot, fondateur du Printemps a l’idée de faire des soldes une grande opération saisonnière. Le concept des soldes permettait aux commerçants de proposer des produits en fin de série, hors saison ou encore des articles qui s’étaient mal vendus.Un deal gagnant –gagnant car il offre à la fois aux commerçants la possibilité d’écouler leurs stocks, pour éviter qu’il ne leur en reste sur les bras et en même temps de faire profiter la clientèle à moindre coût.

Aujourd’hui, elles ont lieu deux fois par an et sont contrôlées par l’État. Pendant ces deux moments forts de l’année, les marques ont le droit de vendre à perte, c’est-à-dire qu’elles peuvent vendre moins cher que ce que ça leur a coûté à produire. Cela permet de faire de la place à l’arrivée des stocks suivants car le stockage coûte très cher et c’est parfois plus rentable de détruire la production ! En revanche, elles ne peuvent pas durer toute l’année pour une question de concurrence.

A ne pas confondre avec les promotions qui sont des temps de réductions occasionnelles et sur une courte durée. Les marques n’ont alors là pas le droit de vendre à perte. Tu as sûrement dû remarquer que la règlementation est plutôt laxiste sur ce point-là (compte tenu du nombre de mails promotionnels que l’on reçoit). Nous sommes entourés en permanence de promotions et ça dérègle le marché en plus de déstabiliser le consommateur qui ne sait plus où donner de la tête.

 

soldes écologiques

 

De ce qui partait au départ comme une bonne idée pour éviter les pertes de matières premières, les soldes sont surtout devenues une aubaine pour les marques de fast fashion et d’ultra fast fashion qui peuvent se permettre de brader. Plutôt que de déstocker quelques invendus égarés, elles profitent de l’attention accrue des consommateurs pendant cette période pour produire et vendre plus, au détriment de petites marques éthiques qui ne peuvent pas appliquer les mêmes offres. Mais alors est-il possible de faire des soldes de manière écoresponsable, tout en se faisant plaisir et en soutenant les marques engagées ?

On vous dit tout sur les marques à éviter à cause de leurs pratiques et les moyens pour consommer plus écolo :)

 

Quelles marques font des soldes ?

En principe, les soldes ne sont pas obligatoires mais les marques qui n’en font pas risquent de voir leur chiffre d’affaires diminué comparé à la concurrence. En effet la promotion permet de recruter de nouveaux consommateurs. Lors d’une campagne de promotion, 45% des ventes sont générées auprès de consommateurs qui, en l’absence de cette promotion auraient acheté les produits concurrents.


Toutes ne font pas les mêmes soldes en fonction de leurs capacités. Les soldes les plus alléchantes sont sur internet. Les boutiques e-commerces n’ont pas les mêmes frais fixes que les boutiques physiques : pas d’emplacement à payer, de personnel, d’électricité etc…


Méfie-toi des marques qui bradent tout de suite, à des pourcentages très importants. Cela veut souvent dire qu’elles ont des niveaux de marge colossaux et qu’elles sont donc peu éthiques.

Soldes ne riment pas non plus avec bonne affaire pour le porte-monnaie. On pense avoir trouvé l’affaire en or alors que certaines marques gonflent leur prix de départ pour appliquer par la suite des prix alléchants.

Notre tips pour éviter de se faire avoir : tu peux repérer ton article un bon mois à l’avance pour voir le prix de départ (la loi oblige à solder des produits au moins proposés depuis un mois à la vente). Tu pourras démasquer les arnaques :)

Attention, nous ne voulons pas dire que toutes les marques qui font des soldes sont des marques à bannir ! Lorsqu’une marque éthique a recours à des soldes, c’est très souvent dans le cadre de déstockage. Le reste de l’année, elle pratique des prix justes qui permettent à toute la chaine de production d’être rémunérée dignement et à la marque de se développer.

Pour savoir si un produit est éthique, cherche à le connaitre : sa composition, son origine ainsi que l’engagement de la marque de manière générale.

Pourquoi nous ne faisons pas de soldes ?

Pour certaine marque comme la nôtre, il est compliqué de faire des soldes.
Certaines, comme les grandes marques de luxe, n’en font pas pour garder une image de marque et pour éviter que l’image de leurs produits ne perde de leur valeur.

Pour d’autres (comme nous), elles produisent leurs stocks en trop petite quantité pour avoir du surplus. C’est aussi pour cela que nous avons produit notre dernière collection en fibre recyclées de déchets plastiques sur un système de précommande, pour répondre à la demande et éviter les stocks !

Ensuite, nous établissons nos ensembles et maillots de bain à un prix juste qui rémunère chaque acteur de la chaîne à un salaire à la hauteur de ce qu’il mérite. Si l’on faisait des soldes, ce serait forcément un des maillons de la chaîne qui en paierait les conséquences… Il s’agit d’une prise de position que nous défendons car nous préférons rémunérer tous nos collaborateurs à un salaire mérité et équitable et continuer à garder une production écoresponsable :)

 

lingerie écoresponsable

Quel est l’impact environnemental des soldes ?

Avant les soldes :

On peut se dire aussi que les soldes n’impliquent aucune production supplémentaire puisqu’il s’agit de produits déjà existants, donc c’est écologique ? Faux malheureusement…


Des travailleurs et travailleuses du textiles et des vendeur.euses ont témoigné, que lors des pics de production précédents les périodes officielles de soldes, ils faisaient face à une forte hausse de l’activité. Il se peut donc que certaines enseignes adaptent leur volume de production à la demande. Bien évidemment, les gains occasionnés ne vont ni pour l’humain derrière ni pour la protection de l’environnement. Elles produisent même des vêtements dans le but unique de les solder.


Pendant les soldes :

Les soldes sont extrêmement gourmandes en énergie. Qu’il s’agisse de tous les déchets physiques générés (pancartes, étiquettes, sacs plastiques etc…), des dépenses énergétiques en publicité papier ou numérique ou des transports de stocks… Si les marques ont tendance à présenter les soldes comme des opérations de « seconde main », il s’agit en effet plus de périodes de gros profit et surtout pour la fast fashion.


40% du chiffre d’affaires des marques est tiré de la vente de vêtements au rabais.


Après les soldes :

L’impact environnemental des soldes, c’est aussi après achat. En effet 100 milliards d’habits sont achetés pendant les soldes au cours d’une année. Cela représente un vêtement sur deux. Par ailleurs chaque année 400 milliards de vêtements finissent jetés, dont 80% finissent à la poubelle.

 

Un système bien rodé pour toujours acheter plus :

Le problème aujourd’hui est l’abus de ces rabais qui nous pousse à la surconsommation, ce petit « ah en plus c’est soldé » alors que tu n’en as pas forcément besoin etc… . Et qui blâmer ? Le consommateur qui profite de l’occasion ou les marques de fast fashion qui bradent leurs produits soi-disant en « exclusivité » tous les quatre matins ?

Face à une telle surproduction de vêtements, la demande ne peut pas être constamment présente. Les marques de fast fashion ont donc recours à des méthodes pour inciter à acheter plus, en commençant par des prix défiants toute concurrence, des prix qui nous font presque oublier que l’on consomme.


On fait « dé-penser » le consommateur.

Les promotions provoquent la décision d’acheter pour 61% des e-acheteurs et 49% des clients en point de vente. Elle pousse le consommateur à choisir d’acheter une marque plutôt qu’une autre.

Il a été prouvé qu’elles amènent le consommateur à augmenter ses dépenses : 26% des consommateurs déclarent qu’à cause de la promotion ils ont finalement acheté un produit plus cher que celui qu’ils avaient prévu d’acheter.

Mais alors se faire plaisir tout en étant écoresponsable est-ce inconciliable ?

Encore une fois, les soldes sont des périodes où l’on peut dénicher de belles pièces à des prix réduits. Tout est une question de nuance et d’équilibre. Est-ce que tu en as besoin ou est-ce que tu en as envie ? Est-ce que tu vas vraiment le porter ? Est-ce qu’il va durer dans le temps ?

Rappelle-toi que quelque soit la promotion, il sera toujours plus rentable d’investir dans une pièce de qualité qui te durera des années ! Comme nous le disions plus haut, apprend à connaitre ton produit et la marque pour voir si tu fais vraiment une bonne affaire :)

Ensuite, on croit souvent que les soldes sont les seuls moments de l’année où il est possible de profiter de réductions. Mais il existe en réalité des dizaines d’autres solutions pour dénicher des vêtements et objets à moindre frais. On t’avait fait un article sur comment passer à une garde-robe plus écoresponsable : ici.

Nous avons une part de responsabilité dans notre façon de consommer. Nos achats influencent les façons de produire de demain. C’est aussi notre rôle en tant que consom’acteur de décider ce que l’on veut que les marques nous proposent :)

 


Un bon été les gurlz


Leave a comment