Vêtement écologique : quelles sont les fibres textiles écoresponsables ?

Manger bio, utiliser des cosmétiques bio ou faits maison, nettoyer sa maison avec des produits écologiques, on essaie de faire au mieux au quotidien. Mais, on oublie bien trop souvent notre armoire remplie de fibres et matières nocives aussi bien pour l’environnement que pour la santé. Les marques éthiques portent une grande attention à la composition de leurs pièces pour faire en sorte qu’elles soient au maximum écoresponsables ; mais pourquoi ….

« La mode passe, le style reste »


Cette phrase emblématique d’Yves Saint Laurent mériterait une petite correction aujourd’hui. Surproduction, surconsommation, exploitation des travailleurs, il faut aujourd’hui revoir sa consommation pour faire en sorte que la mode soit plus durable et écoresponsable et pour ça, choisir des matières premières de qualité est indispensable !


On le sait aujourd’hui, l’une des industries les plus polluantes au monde est l’industrie de la fast fashion. Si cet univers nous semble obscur, son impact lui est bien visible. Agriculture intensive (très quémandante en eau), traitement du textile avec des produits chimiques,teintures etc…,le choix de matériaux respectueux de l’environnement est  primordial pour réduire son impact.


Fibres naturelles, végétales, animales, biologiques, recyclées, synthétiques, upcyclées ….  On finit par s’y perdre.On a voulu te faire un petit guide pour plus de transparence afin que tu puisses mieux comprendre les textiles, leurs conceptions et ainsi choisir des vêtements écolos tout en te faisant plaisir. Qui a dit qu’il était impossible de concilier mode et écologie ? :)

Les matières textiles naturelles

Les fibres naturelles sont obtenues par transformation d’une matière naturelle végétale (coton, lin, chanvre etc.) ou animale (laine, cuir, soie etc.). Au premier abord, elles nous paraissent comme étant les plus responsables car issues de sources naturelles. Alors oui mais (parce qu’il faut toujours un mais) il est impératif de faire attention à la façon dont elles sont exploitées, transformées, et utilisées….

 

Le coton

Le coton est une matière naturelle végétale qui entoure les graines du cotonnier. Le coton dit « conventionnel » a un impact environnemental lourd car il s’agit d’une plante fragile qui nécessite engrais, pesticides et insecticides. Il est aussi très gourmand en eau environ 10.000 litres pour produire un 1kg de coton soit 2 500 litres pour un t-shirt !


Pour toutes ces raisons, le coton « conventionnel » n’est pas une matière écoresponsable en soit, par contre le coton biologique et le coton recyclé sont, quant à eux, de bonnes alternatives.


Les vêtements en coton recyclé proviennent de chutes de production ou bien de vieux vêtements. Le coton recyclé a un bilan environnemental très intéressant car il ne consomme pas d’eau et demande moins d’énergie (électricité) que le coton traditionnel.


Le coton bio n’utilise pas de pesticide et consomme jusqu’à 60% d’eau en moins.
Le petit tips : pour vous assurer que vos vêtements ont été réalisés en coton bio, il existe le label GOTS (Global Organic Textile Standard) :)


Ce label garantit :

-des procédés de production et de transformation respectueux de l’environnement ;
-respect et amélioration des conditions de travail ;
-promotion et utilisation de fibres biologiques ;
-interdiction d’intrants dangereux comme les métaux lourds toxiques, les solvants aromatiques etc…

coton biologique

Le lin biologique

Matière naturelle végétale, il s’agit d’une fibre naturelle écologique car elle est peu gourmande en eau (l’eau de pluie lui suffit, elle n’a pas besoin d’irrigation) et en pesticide. Si la plante en elle-même est écologique, il faut faire attention que la matière première n’ait pas voyagé jusqu’au bout du monde pour être ensuite transformée en vêtement.  En effet, cette plante pousse très bien en Europe (comme en Belgique ou dans le Nord de la France) mais pour des raisons économiques, la confection se fait dans des pays asiatiques pour réduire les coûts de production…


Une solution est de choisir le lin certifié « Masters Of Linen », il permet de garantir que, de la plante au tissu, le lin n’a pas quitté l’Europe dans un souci de circuit court et de mise en avant des marques ayant un savoir-faire européen. Ce label garantit aussi l’interdiction d’irrigation et des OGM. Textile noble, léger et résistant, c’est une matière à privilégier pendant l’été !

Le chanvre biologique

Issue de fibres naturelles végétales écologiques, elles sont utilisées pour fabriquer des vêtements notamment par des marques de mode éthique. Lorsqu’il est biologique, il est cultivé sans pesticide, insecticide, engrais chimique, ou OGM. Bio dégradable, hypoallergénique (non irritant), solide et durable cette fibre méconnue est isolante, agréable à porter et garde sa forme même au lavage ce qui en fait un vêtement durable, que tu pourras garder longtemps.

 

La laine biologique

Je ne t’apprends rien quand je te dis que la laine provient du mouton mais comme pour le coton, il existe de la laine conventionnelle et de la laine biologique. La laine est une matière de grande qualité pour la confection de vêtements responsables, aux conditions qu’il faut qu’elle provienne d’élevages respectueux des animaux, de la planète, et des hommes. Elle a des propriétés thermo régulatrices, bio dégradables, et anti odorantes. Encore une fois le label GOTS te garantit que la laine écologique utilisée dans la production de ton vêtement répond bien à des standards élevés d’écoresponsabilité et de bien être animal.

 

matières textiles naturelles

Voici quelques autres exemples de matières textiles naturelles : le cuir végétal, le caoutchouc, la fibre d’ortie, le cashemire biologique, le liège, le jute etc….

 

Les matières naturelles artificielles

Comme son nom l’indique, les textiles naturels artificiels sont un mélange de fibres naturelles (cellulose végétale de bois, plantes etc) que l’on transforme chimiquement pour obtenir un tissu. Leur processus de fabrication implique l’utilisation de solvants qui peuvent être écoresponsables s’ils sont organiques,recyclés et réutilisés.


Pourquoi remplacer les fibres naturelles par des fibres artificielles ?


Le problème de certaines matières naturelles, c’est qu’elles ne sont pas filables naturellement, c'est-à-dire qu’on ne peut pas en faire des fils. On utilise donc des procédés chimiques pour la transformer en fibre qui serviront à fabriquer les fils puis le tissu.De plus, les traitements chimiques permettent de recréer des fibres plus souples, fines et douces sinon, naturellement, elles donneraient un tissu assez rêche, épais et peu agréable à porter.


Les matières restent donc naturelles à ne pas confondre avec les fibres synthétiques qui proviennent quant à elles du pétrole.


Disclaimer : leurs noms peuvent faire un peu peur au début mais on va tout t’expliquer :)

Le Tencel® ou Lyocell

Il s’agit d’une matière écologique produite à partir de pulpe de bois d’eucalyptus, de bambou ou de feuillus et d’un solvant non toxique. Le tencel est très apprécié dans le textile car il est un tissu respirant et résistant, ressemblant à la soie. Il est parfois appelé « soie végétale ». Il nécessite très peu d’eau au cours de sa fabrication et le solvant non toxique sert à transformer la fibre en tissu avec un taux de récupération de 99,7% du solvant qui sera recyclé.


Généralement, la pulpe de bois utilisée pour la production du lyocell provient d’arbres plantés spécifiquement pour sa production et les forêts qui sont certifiées durables ont un faible impact environnemental.

Le modal

Matière écologique utilisée en mode responsable appréciée pour sa solidité, douceur ainsi que son impact environnemental faible.  Sa fabrication est proche de celle du Tencel. Elle est faite à partir de cellulose de bois (souvent de hêtre). Le traitement par solvant permet de récupérer jusqu’à 95%. Avec une empreinte écologique neutre due à la compensation carbone faite par les arbres elle reste cependant moins écologique que le Tencel car le solvant utilisé pour sa production est le Sulphate de Sodium alors que celui du Tencel est naturel et non toxique. Les deux textiles sont donc considérés écologiques mais le Tencel est vu comme plus naturel car la production est plus écoresponsable.

 

Le REFIBRA®

Entre recyclage et nouveau processus de fabrication, il s’agit d’une matière écologique très proche du Tencel. Sa fabrication utilise de la pulpe de bois à laquelle on a ajouté des chutes de coton de l’industrie textile. La fibre contient donc 30% de coton réutilisé. Comme pour le Tencel, on dissout à l’aide d’un solvant non toxique, qui est ensuite récupéré à plus de 99%. Cette nouvelle fibre est encore plus cohérente en termes d’économie circulaire.

matières textiles naturelles artificielles

Les matières textiles recyclées et upcyclées

« Rien ne se perd tout se transforme » - Lavoisier

Un vêtement recyclé est un vêtement qui a été fabriqué entièrement ou partiellement avec une matière déjà existante. Cette matière peut avoir été simplement récupérée et utilisée comme telle ou bien broyée pour être transformée en fibres puis retissée par la suite.

 

Les matières recyclées synthétiques

Elles proviennent de sources synthétiques, souvent de plastiques ou nylon provenant de bouteilles d’eau en plastique, de filets de pêche des océans etc… Ces déchets plastiques sont collectés, lavés, triés, broyés en paillettes et ensuite ils sont filés à nouveau pour en refaire de la matière.


Chez Mood Paris nos collections de lingerie et maillots de bain sont 100% recyclées à partir de déchets plastiques ! Chaque année 12 millions de tonnes de plastique sont déversées dans les océans alors, dans ce souci d’agir pour nettoyer la planète, on a choisi ces fibres recyclées qui permettent de réduire de 90% la consommation d’eau utilisée et 80% la production de CO2.


Tous nos tissus proviennent également de pays Européens comme la France, le Portugal, l’Espagne, l’Italie pour une mode en circuit court et sont certifiés Oeko-Tex Standard 100 et/ ou Global Recycled Standard.


Oeko-Tex Standard 100 contrôle à chaque étape du traitement que les matières premières, fils, teintures ne contiennent pas de produits chimiques nocifs pour la santé.


Global Recycled Standard (GRS) est une norme internationale et volontaire qui certifie le contenu recyclé d’un produit mais aussi le respect de critères environnementaux et sociaux.


Beaucoup d’autres matières sont recyclables comme l’acrylique, le Nylon, le polyester, le polyamide etc… alors pourquoi s’en priver  

labels écologiques textiles

Les matières recyclées à partir de matières naturelles et/ ou biologiques

Comme pour les matières recyclées synthétiques, elles sont collectées, triées, effilochées et filées une deuxième fois mais cette fois ci à partir de matières naturelles et/ou biologique. Souvent ces fibres perdent en longueur (et donc en durabilité), c’est pourquoi elles sont souvent mélangées à des matières synthétiques (recyclées ou non).


Dans ce cas on peut mentionner le caoutchouc recyclé, cachemire recyclé, coton recyclé, laine recyclée etc….

Les matières upcyclées

Et enfin pour finir, l’upcycling ou surcyclage. Il s’agit d’une méthode pour transformer un produit pour lui donner une seconde vie. Dans le monde du textile, on peut récupérer des chutes de tissus et éviter que cette matière première ne soit perdue.


Par exemple toujours dans un objectif 0 déchet nous travaillons nos tissus pour réduire au maximum les chutes et le gâchis de matière, et s’il y a en, nous en faisons des bandeaux et chouchous.

bandeaux et chouchous upcyclés

En somme, on a tout à gagner à choisir des matières de qualité. Que ce soit pour protéger l’environnement, soi-même ou son portefeuille ! Choisir de belles matières de qualité ça peut représenter un investissement sur le moment mais ce sont des pièces que tu garderas longtemps !


Si tu veux plus d’infos pour passer à un dressing plus écoresponsable, va jeter un œil sur notre article précédent ici


Leave a comment